20 abr. 2003

France Culture (émission radiophonique) : "José Bergamín, la musique du sang". Une vie, une oeuvre (20/04/2003)


par Françoise Estèbe
Réalisation : Annie Douel
Haute figure intellectuelle de ce siècle, disciple d’Unamuno, José Bergamin est considéré comme un des plus grands essayistes et stylistes de langue espagnole. Pétri de culture classique espagnole mais homme de paradoxes, il s’inscrit dans la lignée des grands Espagnols déraisonnables.
«La vérité de la pensée chrétienne dans le monde est une passion, pas une raison» En 1933, il crée à Madrid une revue : «Cruz y raya» dont l’impact fut considérable. Communiste et catholique, proche de Bernanos, farouchement républicain, il combat le Franquisme. Son engagement lui vaudra plus de vingt ans d’exil. Essayiste, poète et dramaturge, il laisse une œuvre intense et singulière, parfois hermétique, tissée de dérisions, de paradoxes et d’aphorismes, tout entière consacrée à la culture espagnole et religieuse. Dans les années tragiques de l’histoire de son peuple, toréant avec le diable comme il torée avec les mots, du fonds du Puits de l’angoisse qui est «la claire nuit de l’esprit» il lance au monde son cri impétueux d’espoir désespéré.
Invités :
Florence Delay. de l’Académie Française, écrivain, traductrice de Bergamin.
Ricardo Paseyro. Poète.
Yves Roullière. Traducteur de Bergamin, écrivain, théologien.